Bienvenue à Intimité à travers les cultures, notre plateforme éducationnelle en ligne à l’intersection de l’intimité, des relations, de l’interculturalité et du travail de jeunesse.

Tous ces concepts méritent une introduction, ainsi nous explicitons la manière dont nous voudrions les utiliser.

Relations : nous ne nous intéressons pas uniquement aux relations romantiques et passionnées, mais aussi à l’amitié, et aux relations qui peuvent se développer entre les jeunes et les travailleurs de jeunesse, dans un contexte éducationnel.

Intimité : ce n’est pas un phénomène en tout ou rien, mais plus des degrés de chevauchements entre 2 ou un plus grand nombre de personnes. L’intimité se crée autour de ce qui peut être partagé, suite à la révélation mutuelle de soi et à l’abaissement des frontières.

Interculturalité : conscience de la présence d’une diversité de valeurs, de normes, de représentations et désir de travailler à travers ces frontières, qui se reflètent et négocient avec nos identités.

Travail de jeunesse : au-delà de la définition administrative, ce qui nous intéresse est d’ouvrir nos ressources aux animateurs(rices), jeunes et moins jeunes, entraîneurs(ses), travailleurs(ses) social qui sont impliqués auprès de jeunes qui ont différents cadres culturels de référence.

Nous proposons quatre modules : les chocs culturels dans les relations invitent à explorer la manière dont les différences culturelles dans les conceptions d’amitié, d’intimité, de relation, peuvent mener à une incompréhension. Les habiletés de connexion nous aident à développer des compétences sociales et émotionnelles pour s’engager avec les autres. Une bonne proximité aide à identifier la juste distance à adopter entre les jeunes et les travailleurs de jeunesse, en explorant la flexibilité entre les identités personnelles et professionnelles. Les compétences à l’interculturalité nous invitent à explorer l’intimité en nous concentrant sur le genre et sur la sexualité dans une perspective interculturelle.

« Ce projet a été financé avec le soutien de la Commission Européenne.
Cette communication n’engage que son auteur et la Commission n’est pas responsable de l’usage qui pourrait être fait des informations qui y sont contenues. » numéro de project: 2018-1-FR02-KA205-014096